Les petfluencers sont de plus en plus en nombreux en France. En effet, les animaux domestiques font partis de la vie des français, au point même que de plus en plus de propriétaires décident de leur créer des comptes spécifiques et rien que pour eux.

Que ce soit sur les réseaux sociaux tel que Instagram, Facebook, via Youtube et même à travers des blogs. Ces passionnées d’animaux passent une grande partie de leur temps à échanger avec d’autres propriétaires, partager des photos ou des vidéos de leurs petits compagnons, admirer ceux des autres ou encore découvrir des produits et services.

Les petfluencers les plus connus

Dans l’hexagone

Une poignée d’entre eux tel que Cat Britivina, Mj The Beagle, Amazing Narnia … se démarquent des autres par leurs nombres d’abonnés ainsi que le contenu qu’ils proposent, on les appelle les petfluencers. Ils sont suivis par des dizaines de milliers de personnes et partagent avec eux leurs quotidiens et leurs découvertes. Certains même tel que Le Corgi, Malcolm The Akita ont également abandonnés ou mis de côté leur métier de prédilection pour gérer à plein temps les comptes de leurs animaux. De nouveaux métiers qui leurs permettent de travailler main dans la patte avec leurs animaux. Une activité intrigante qui en fait rêver plus d’un, entre les partenariats à la clé et les belles opportunités qui s’offrent à eux.

A l’étranger

Mr Pokee, Sukii Cat, Loki, JiffPom … sont des animaux stars des réseaux sociaux. Leurs abonnés se comptent en millions et ils génèrent un énorme business en collaborant avec des marques de tout horizon.

 

Gare aux excès et effet de mode !

Il est important de rappeler qu’il ne faut pas prendre un animal pour espérer changer de vie grâce aux réseaux sociaux. Il ne faut absolument pas mettre son animal dans une situation d’inconfort et de danger.

Suite à des nombreux excès et effets de mode, beaucoup de petfluencers tiennent à rappeler l’importance de respecter son animal et de rester dans un rapport de bienveillance.

Dans le monde des petfluencers, les États-Unis et l’Asie raffolent des comptes d’animaux déguisés, habillés comme des petits humains ou même encore reproduisant à l’identique des actes et mouvements humains. Attention, à ne pas tomber dans de l’anthropomorphisme. Car même si cela peut sembler mignon ou drôle à première vue, beaucoup d’animaux ne sont pas respectés et sont même dressés de manière rude pour en arriver ce résultat. Cela se fait très rarement en France, puisque c’est une pratique assez mal vue par ici et dont les défenseurs des animaux n’hésitent pas à dénoncer, pour prôner le bien-être animal.

Enfin, dédier un compte sur un réseau social à son animal peut également être un excellent moyen rencontrer d’autres passionnés, mais surtout à créer des liens fort avec votre animal ou soutenir de belles causes. Seriez-vous tenté d’en créer un ou est-ce déjà le cas ?

 

May, La maitresse de Malcolm The Akita suivie par plus de 80000 followers chaque jour, a accepté de nous parler plus en détail de son métier de pet influencer et dog momager.

 

Bonjour May, selon toi est-ce que tous les animaux peuvent devenir petfluencers ?

Bonjour ! Je dirais oui, puisque il n’y a aucun critère défini pour le devenir. Tout part d’une réactivité du public envers son animal ou la relation homme-animal. Quelqu’un qui proposera du contenu qui sort de l’ordinaire, attachant ou de très belle qualité pourra rapidement se démarquer des autres. Il faut trouver son propre univers et si il plait aux gens alors peut-être que ce sera le début d’une nouvelle aventure.

 

Quels conseils peux-tu donner à quelqu’un qui aimerait se lancer ?

Selon moi, le plus important est de ne pas créer un compte pour chercher de la notoriété ou des partenariats ou à gagner sa vie. Il faut avant tout le faire par passion, sans rien attendre en retour et si le contenu plait alors vous aurez peut être la chance de pouvoir vous lancer pleinement. Être en quête de collaborations ou de followers se remarque rapidement et on peut vite perdre en spontanéité et naturel. Je dirais qu’il faut être en veille perpétuelle, échanger avec sa communauté et garder de l’authenticité ainsi que des valeurs dans lesquelles notre communauté se retrouvera. Il vaut mieux une petite communauté soudée qu’une très grande désintéressée.

 

 

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Les avantages sont nombreux puisque grâce à Malcolm j’ai fais des rencontres qui ont changées ma vie personnelle comme professionnelle. J’ai la chance de découvrir de très beaux endroits, de belles activités et surtout de pouvoir travailler avec mon chien, ce qui est à mes yeux la plus belle chose. Niveau inconvénient, comme tout indépendant il n’ y a pas de sécurité de l’emploi et je n’ai pas de journée type, ce qui peut être un avantage comme un inconvénient.

 

 

Qu’est-ce qui te prend le plus de temps dans ton activité ?

Créer du contenu peut prendre beaucoup de temps et d’énergie mais c’est une belle satisfaction lorsqu’on obtient quelque chose qui nous plait. C’est bien évidement quelque chose que j’adore faire puisque je suis une personne créative. Sinon, je passe beaucoup de temps à répondre aux différents messages que je reçois, que ce soit par messages privés, en commentaires ou nos mails. Je dirais que c’est une très grosse partie du travail.

 

 

 

Des Petfluencers qu’on adore suivre chez Anju Beauté !